Par où commencer ? il s’est passé tellement de choses depuis la dernière fois. Ce qui est sûr c’est que je regrette pas du tout, malgré mes appréhensions, mon séjour au Vijnana Kala Vedi Center, super expérience, même si je dois l’avouer mes performances en wood carving et en tabla furent plus que médiocres, il faut le dire en cuisine je mettais grave le teacher à l’amende ! Bon en fait pour cuisiner façon Kerala, tu fais revenir oignons/ginger/garlic et tu ajoutes pretty much n’importe quoi, sans oublier la noix de coco, qu’est un peu l’équivalent de notre pomme de terre à nous. J’ai noté deux trois recettes qui valent la peine Chapati, Rasam et Naan, j’les mettrai dans un autre post…

Pour ce qui est de l’hindi, ben j’ai des bonnes bases en lecture et écriture puis maintenant il faut pratiquer, ce qui est difficile dans cette partie de l’Inde où le Malayalam est la langue officielle. Il y a 22 langues officielles en Inde et moult officieuses, quel bordel !

J’étais super admiratif de ma prof d’Hindi, pour plein de raisons : déjà elle s’était mis dans les poches un Phd (doctorat), ce qui est plutôt rare pour une femme en Inde, elle s’était mariée d’amour, oui d’amour, ça peu paraître normal pour nous, mais c’est pas trop la norme ici, et par dessus le marché avec un mec d’une caste supérieure à la sienne, ce qui assure son paquet de cahuettes ! Shubha, Shubha Ji, on dit “Ji” quand on respect la personne, “Sri” quand on la respecte plus que Ravi Shankar, bref…

Vous savez comment on dit Georges en Hindi ? Ben on dit Georges, mais on l’écris pas pareil.. ils appellent ça de la translittération, c’est très utilisé ici, l’hymne national par exemple, ben c’est une sorte de charabia que personne comprend, et ils l’écrivent comme ils le peuvent mais au moins ils disent tous la même chose, avec notre alphabet ça donne :

“Jana Gana Mana Adhinayaka Jaya He
Bharat Bhagya Vidhata
Punjab Sindh Gujarat Maratha
Dravida Utkala Banga
Vindhya Himachal Yamuna Ganga
Ucchala Jaladhi Taranga
Tubh Shubha Name Jage
Tubh Shubha Ashisha Mange
Gahe Tubh Jaya Gata
Jan Gan Mangaldayak Jay He
Bharat Bhagya Vidhata
Jaye He ! Jaye He ! Jaye He !
Jaye,Jaye,Jaye,Jaye He “

..Faut bien que tout le monde chante la même chose, tant pis si ça ne veut rien dire hein..

Donc voila pour le centre, pleins de belles rencontres: William, un vieux Scottish qui parlait au compte goutte, Cilica, yogi orthophoniste canadienne qui business sur le web, Ami, américaine, ex-associée de Pierre Lescure, virée en même temps que lui, reconvertie dans la traduction au cinéma, un couple d’acteurs Colombiens.. Y’avait vraiment des gens intéressants et des bons moments à partager.. La patronne par contre, une Française qui avait créé le centre ya une trentaines d’années, complètement flinguée du goulot, parlait à son staff comme à des boites de Canigou et venait se la raconter sur la spiritualité de l’Inde… Elle était à vomir..

Le dernier week-end, ou le week-end dernier, ça fait pas grande différence, on s’est loué un HouseBoat pour se faire les backwaters, cette espèce de lac gigantesque.. Départ tôt le matin, 9 dans le taxi, quasi 2 heures de 4×4, 2 éléphants croisés sur le bord de la route, 28 accidents évités, grâce à notre photo de Vishnou sur le tableau de bord…

Arrivée sur le boat, moi qui m’attendais à une sorte de Zodiak aménagé avec des bouteilles en plastiques, truc énorme, un espèce d’hôtel de luxe sur l’eau, tout confort, 20 mètres de long, chambres avec A/C, mosquito nets, cuisine, tout en bois et bamboo, le toit couvert de paille, juste magnifique…

Arrivés donc, on nous sert une noix de coco avec une paille dedans, dans lesquelles on ajoute un tiny soupçon de vodka, long soupir en s’allongeant sur la banquette, regardant l’horizon, cocotiers et petits bateaux de pêcheurs, une infinité d’eau calme, placides, on se demande comment on pourrait être mieux, un peu de musique, Fat Freddys Drop dans les oreilles, et nous voila partis pour notre journée à travers les backwat’, juste magnifique…

Et la bouffe, arf, ça faisait 3 semaines qu’on bouffait que végétarien, poisson le midi, chicken le soir.. Que du bonheur… un p’tit plongeon dans l’eau tiède à la tombée de la nuit, j’aimerais que mon pom’ soit là ici maintenant, elle arrive dans 27 jours, i just can’ wait…